Accueil>...>A l’affiche>Valérian et la cité des mille planètes

Valérian et la cité des mille planètes

De Luc Besson, France, 2017, 2h09, avec Dane DeHaan, Cara Delevingne, Clive Owen...

Au 28ème siècle, Valérian et Laureline forment une équipe d'agents spatio-temporels chargés de maintenir l'ordre dans les territoires humains. Mandaté par le Ministre de la Défense, le duo part en mission sur l’extraordinaire cité intergalactique Alpha - une métropole en constante expansion où des espèces venues de l'univers tout entier ont convergé au fil des siècles pour partager leurs connaissances, leur savoir-faire et leur culture. Un mystère se cache au coeur d'Alpha, une force obscure qui menace l'existence paisible de la Cité des Mille Planètes. Valérian et Laureline vont devoir engager une course contre la montre pour identifier la terrible menace et sauvegarder non seulement Alpha, mais l'avenir de l'univers.

 

Valérian a du mal à tenir la distance mais est bourré de visions de SF pures. (...) Un geste de cinoche démesuré, mégalo, sincère et unique, qui porte la marque de son auteur à chaque plan, pour le meilleur comme pour le pire. PREMIERE

Le spectacle est hors du commun : décors, espèces galactiques, effets spéciaux, poursuites à travers les systèmes solaires, tout étonne et ébouriffe, à commencer par le Big Market, cette ville hypermarché invisible dans le désert, et qui n'apparaît aux touristes clients dans sa folle dimension que lorsqu'ils chaussent des lunettes spéciales. TELERAMA

Besson adapte Christine et Mézières. Une réussite à la hauteur de son immense ambition. STUDIOCINELIVE

D’incroyables décors s’enchaînent à un tel rythme qu’ils glissent sur les rétines sans s’y imprimer. Si bien que la fascination attendue n’a guère le temps d’agir. Il reste la relation entre les deux héros, romantique et piquante, un personnage polymorphe ? hélas trop tôt sacrifié ? et une relative fidélité à l’esprit originel. Ce qui n’est déjà pas si mal. LA CROIX

Si le nouveau Besson connaît des ratés (?), il a aussi, dans sa première demi-heure, son grand morceau de bravoure : une impressionnante scène d’action jouée à différents paliers de réalité augmentée, où les assaillants actuels et virtuels s’écharpent dans une confusion savamment gérée. L’un dans l’autre, avec son charme de blockbuster à la fois rutilant et pas tout à fait aux normes, Valérian? ne démérite pas. LES INROCKUPTIBLES

valerian 1

Séances :

Mercredi 16/08 : 14h-16h30-20h30
Jeudi 17/08 : 14h
Vendredi 18/08 : 20h30
Samedi 19/08 : 16h-20h30
Dimanche 20/08 : 15h-17h30
Lundi 21/08 : 14h-20h30
Mardi 22/08 : 20h30