Accueil>...>Théâtre>Semaine de la Science

ss 18  FB

Cette 28e édition de la Semaine de la Science abordera des thèmes au coeur de l’actualité. L'occasion pour le public d’échanger avec des scientifiques renommées.  Les débats seront animés par Antoine Spire (journaliste et écrivain) et par Sylvestre Huet (journaliste scientifique indépendant et blogueur pour Le Monde.

Tous les débats se tiennent à 20h30 / Entrée libre

Lundi 22 janvier : Sommes-nous empoisonnés par les perturbateurs endocriniens ?

Les perturbateurs endocriniens (PE) bloquent, modifient ou miment l’action d’une hormone et perturbent le fonctionnement normal d’un organisme. Ils répondent à la définition normalisée du mot « polluant ». On les trouve aujourd’hui partout, en particulier dans l’eau et les produits alimentaires. Les effets de ces molécules à très faibles doses, ainsi que la mise en évidence d’interactions entre perturbateurs remettent en question les réglementations européennes fondées sur des « seuils toxicologiques ». Les tentatives pour en interdire ou en limiter l’usage se heurtent au lobbying de l’industrie pétrochimique. Où en sont les recherches sur la présence des PE dans notre environnement courant ? Quelle méthode d’évaluation faut-il adopter pour réglementer la présence de PE dans les produits ? Faut-il mettre en place une protection renforcée pour les enfants, plus vulnérables aux effets des PE que les adultes ? Que penser de l’étude de 18 chercheurs ayant calculé le coût économique de ces poisons pour l’Europe et arrivant au chiffre effarant de 157 milliards d’euros par an... ?

  • Avec :
  • Yves LEVI, Professeur en santé publique et environnement à la Faculté de pharmacie - Université Paris Sud

Mardi 23 janvier : Carte blanche à Cédric Villani

Cédric Villani est un mathématicien exceptionnel. Il a reçu la Médaille Fields en 2010 (équivalent du Prix Nobel en mathématiques). Ses recherches se situent entre l’analyse, les probabilités, la physique statistique et la géométrie différentielle. Il a établi de nouveaux ponts entre l’analyse et la géométrie. Son interprétation mathématique du concept d’entropie lui a permis de résoudre des problèmes majeurs inspirés par la physique. Prix Fermat en 2009, il est devenu, la même année, le troisième Français à recevoir le Prix Henri Poincaré de l’Association Internationale de Physique Mathématique. Député « En marche » de l’Essonne, il articule son rôle de chercheur et ses engagements de citoyen et il saura nous inviter à penser le rôle de la recherche mathématique.

Mercredi 24 janvier : Faut-il retourner sur la lune ?

En 1969, deux astronautes américains foulaient le sol lunaire, au terme d’une « course à la Lune » lancée par J-F Kennedy après le vol de Youri Gagarine. En 1972, deux astronautes américains quittaient l’astre de la nuit. Depuis, aucun être humain ne s’est éloigné de plus de 400 km de la surface de la Terre, avec l’occupation permanente d’une station spatiale internationale. Les vols lunaires des missions Apollo resteront-ils une parenthèse provoquée par la confrontation politique entre Etats-Unis d’Amérique et Union Soviétique ? Des astronautes vont-ils s’élancer à nouveau vers la Lune, ou Mars, voire à la rencontre d’un astéroïde comme l’envisage la Nasa ? Tandis que la Chine annonce sa volonté d’envoyer des Taïkonautes vers la Lune, des milliardaires à la tête d’entreprises spatiales, comme Elon Musk pour SpaceX, affichent l’ambition de remplacer les agences gouvernementales et de coloniser Mars. Serait-ce là l’avenir du vol spatial ?

  • Avec :
  • Jean Pierre BIBRING, Astrophysicien à l’Institut d’Astrophysique Spatiale
  • Francis ROCARD, Responsable des Programmes d’exploration du Système solaire au C.N.E.S.

Jeudi 25 janvier : Que faire des vieilles centrales nucléaires : démantèlement, traitement des déchets ?

En France, le démantèlement est une activité qui va obligatoirement se développer dans les années à venir, même s’il est envisagé de prolonger les centrales françaises au-delà des 40 années prévues. Sans risques ? Maîtrise-t-on le déroulement du démantèlement ? Le démantèlement va-t-il coûter beaucoup plus cher que prévu ? Que deviendront les déchets radioactifs issus des centrales démantelées ? Depuis 1994, le Cires (centre industriel de regroupement, d’entreposage et de stockage) situé dans l’Aube (sur 46 ha) y stocke des déchets de faible activité. La production de déchets prévue par les démantèlements devrait être de 200 000 M3 à l’horizon 2030. Le centre de stockage existant suffira-t-il ? Est-il possible de valoriser à un coût acceptable certains déchets radioactifs ?

  • Avec notamment :
  • Roland DESBORDES, Physicien, président de la CRIIRAD
  • Bernard LAPONCHE, Physicien, membre de l’association Global Chance
  • Michel HANNOUN,  Ancien député, président du Conseil départemental de l'Isère

Vendredi 26 janvier : L’intestin, un autre cerveau ?

D’importantes découvertes ont placé l’intestin sur le devant de la scène scientifique. « L’intestin est le fruit des décisions que nous prenons, de la nourriture que nous ingérons, de l’environnement dans lequel nous vivons? C’est un peu notre collection personnelle de Pokémon ! » C’est par ces mots que Giulia Enders décrit cet organe, avec beaucoup d’humour, dans « Le charme discret de l’intestin », devenu à la surprise générale l’un des plus gros succès de librairie de l’année en Allemagne. Ce succès témoigne de l’intérêt croissant que suscite l’intestin auprès du grand public, mais aussi de la communauté médicale. Longtemps considéré comme un « simple organe de la digestion », ce tube de plus de 5 m de long, situé entre l’estomac et l’anus, joue en réalité un rôle central dans l’organisme. Pour autant, en faire un 2ème cerveau, est-ce légitime ?

  • Avec notamment :
  • Gérard CORTHIER, Directeur de recherche honoraire à l’INRA
  • Michel NEUNLIST, Directeur de recherche INSERM

 

Au cinéma, deux films viendront enrichir la manifestation :

 

Avec le soutien du Conseil départemental de l'Essonne.