Accueil>...>Prochainement>Sayonara

Sayonara

De Kôji Fukada, 2017, Japon, 1h52, VO, avec Bryerly Long, Geminoid F, Hirofumi Arai...

Dans un avenir proche, le Japon est victime d’attaques terroristes sur ses centrales nucléaires. Irradié, le pays est peu à peu évacué vers les états voisins. Tania, atteinte d’une longue maladie et originaire d’Afrique du Sud, attend son ordre d’évacuation dans une petite maison perdue dans les montagnes. Elle est veillée par Leona, son androïde de première génération que lui a offert son père. Toutes deux deviennent les dernières témoins d’un Japon qui s’éteint à petit feu et se vide par ordre de priorité, parfois selon des critères discriminatoires. Mais doucement, l’effroi cède la place à la poésie et la beauté.

 

Sayônara raconte la fin d’un monde et le déclin d’une existence dans une esthétique solaire faite de teintes ocres et de la poésie contemplative empruntées au cinéma de Tarkovski. Car plus qu’à Fukushima, c’est à Tchernobyl que ce Japon contemporain fait écho. LES INROCKUPTIBLES

Ce que nous fait éprouver Fukada est un état rarement atteint dans le cinéma de science-fiction, celui d’un monde libéré de la présence humaine. LES CAHIERS DU CINEMA

La simple présence parlante à l’écran d’une véritable gynoïde suffirait à en captiver plus d’un-e, mais Fukada, loin d’en faire une facilité, déploie une myriade de problématiques dont cette figure est le centre. CRITIKAT.COM

L'action se transforme en contemplation immobile, en cérémonie crépusculaire, telle une agonie douce, presque sereine. Fukada filme le vent dans les graminées, la prairie, le ciel. Certaines images sont des hommages à "Mère et fils", d'Alexandre Sokourov. Et la fin, source d'espérance dans l'humanité, est sublime. TELERAMA

sayonara 1

Séances :

Jeudi 24/08 : 20h30
Vendredi 25/08 : 18h
Samedi 26/08 : 18h15
Dimanche 27/08 : 20h30
Lundi 28/08 : 20h30
Mardi 29/08 : 20h30