Accueil>...>Prochainement>Pour Sama

Pour Sama

De Waad al-Kateab et Edward Watts, grande-Bretagne, 2019, 1h35, VOSTF, Documentaire

Avertissement : des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs
Oeil d'Or (meilleur Documentaire) Festival de Cannes 2019

Waad al-Kateab est une jeune femme syrienne qui vit à Alep lorsque la guerre éclate en 2011. Sous les bombardements, la vie continue. Elle filme au quotidien les pertes, les espoirs et la solidarité du peuple d’Alep. Waad et son mari médecin sont déchirés entre partir et protéger leur fille Sama ou résister pour la liberté de leur pays.

 

Héroïne, témoin, auteure, cameraman et coréalisatrice avec le Britannique Edward Watts de "Pour Sama", la jeune Syrienne livre un récit intime de ces mois trop vite et injustement oubliés d’un basculement politique et humain du conflit syrien. LIBERATION

Terrifiant et bouleversant d’humanité. LA CROIX

Le vertige que procure le film tient à cette sensation de percevoir la ville s’effondrer mur par mur autour de nous, qui accompagnons ce couple de vaincus magnifiques. Mais il repose aussi sur la foi stupéfiante dont est investi l’acte même de filmer, quelles que soient les circonstances. POSITIF

L’héroïsme discret et tenace qui s’y dévoile, ce courage qui ne donne pas de leçon, aurait mérité peut-être un autre écrin, mais celui de Pour Sama, fut-il pauvre, n’enlève rien à leur bouleversante actualité. LES CAHIERS DU CINEMA

Waad al-Kateab a vécu les - et survécu aux - quatre années du siège d’Alep pendant la guerre civile syrienne. Elle a filmé sans relâche son quotidien, et a condensé ses images en un document dédié à sa fille, tout simplement émouvant et déchirant. LES FICHES DU CINEMA

Parce que chaque image est peut-être la dernière, qu’à tout moment la déflagration d’un obus ou l’effondrement d’un immeuble peut la compromettre pour toujours, il faut filmer. Filmer absolument tout, l’impensable et l’insupportable. LES INROCKUPTIBLES

poursamaimageprochainement