Accueil>...>Prochainement>Pour le réconfort

Pour le réconfort

De Vincent Macaigne, France, 2017, 1h31, avec Emmanuel Matte, Pascal Reneric, Laure Calamy...

Pascal et Pauline reviennent sur les terres de leurs parents après des années de voyage, et se retrouvent dans l'impossibilité de payer les traites du domaine. Ils se confrontent à leurs amis d'enfance qui eux, d'origine modeste, n'ont jamais quitté leur campagne. Et à Emmanuel surtout, qui veut racheter leur terrain au meilleur prix pour l'expansion de ses maisons de retraite. Entre les amitiés d'hier et les envies de demain, la guerre aura-t-elle lieu ?

 

Bien qu’il soit devenu célèbre, Vincent Macaigne n’a rien perdu de son mordant. C’est ce que prouve son premier long-métrage, une oeuvre modeste sur la forme et transgressive sur le fond. Un tour de force en somme. AVOIRALIRE.COM

Si le film convoque pareillement la tendresse et l’invective, avec une sorte de fougue aristo-punk, c’est pour en faire émerger quelques mots, quelques gestes, un "réconfort" partagé pour chercher où et comment nous pourrions vieillir ensemble. LES CAHIERS DU CINEMA

Avec des moyens de production limités, Vincent Macaigne livre ici une version dépouillée, distanciée mais éminemment politique du classique russe. Les membres de sa troupe s’y prennent au jeu de l’invective parfois cacophonique pour rendre visible et questionner ces lignes de partage social, toujours tenaces. CRITIKAT.COM

Vincent Macaigne s’est entouré d’une bande d’acteurs magnifiques, tous ses complices de théâtre. LA CROIX

Vincent Macaigne signe une oeuvre en forme de cri rageur, à l'émotion indéniable, portée par des acteurs exceptionnels. Un film marginal et réjouissant par sa liberté de ton. LES FICHES DU CINEMA

Les horreurs de la haine de classe, la médiocrité maladive des uns, l’arrogance vulgaire des autres, entrent en ébullition dans ce film qui ne trompe personne en s’avançant comme un brouillon incontrôlé : au contraire, on tient bien là un virulent retour du refoulé qui n’est pas sans résonance dans la France de Macron. LES INROCKUPTIBLES

Pour le réconfort est un beau film qui a quelque chose à dire sur notre monde et sait comment le dire. L'HUMANITE

(...) une expérience de cinéma languissante et inconfortable, in fine palpitante. Car il s’y dessine paradoxalement, entre autres tentatives, une voie de sortie affriolante pour le drame social à la française, dont l’ambition très contemporaine serait d’embrasser dans une seule et même tragédie, enfin, les affres du pied de l’échelle à son dernier barreau. LIBERATION

Voilà un film générationnel, qui pose plus de questions qu’il n’apporte de réponses sur cette jeunesse française incapable de trouver sa place parmi les baby-boomeurs devenus "papy-boomeurs" triomphants. Pour tenir debout, elle peut compter sur Macaigne, rebelle sans cause et sans illusions, sinon celle de redonner un peu d’espoir. TELERAMA

 pourlereconfort 1

prochainement