Eté 93

De Carla Simon Pipó, Espagne, 2017, 1h38, VO, avec Laia Artigas, Paula Blanco, Bruna Cusí...

Suite à la mort de ses parents, Frida, 6 ans, quitte Barcelone et part vivre à la campagne chez son oncle et sa tante et leur petite fille de 3 ans. Le temps d'un été, Frida apprendra à accepter son chagrin, et ses parents adoptifs apprendront à l'aimer comme leur propre fille.

Séance unique mercredi 4 octobre à 17h

 

Un premier film d’une totale maîtrise, dans son sens de l’observation comme dans sa narration. LES FICHES DU CINEMA

Une réflexion sincère et épurée sur la cruauté de la vie vue à travers le regard d’un enfant. AVOIRALIRE.COM

Dans la vieille maison de campagne espagnole, Carla Simon Pipó va suivre pas à pas cette petite fille, l’accompagner dans tous ses jeux, épouser tous ses vices, avec une stupéfiante acuité documentaire. Il s’agit non seulement de filmer l’enfance sans rien atténuer de sa sauvagerie (...), mais aussi de guetter l’accomplissement du deuil et son modus operandi. LES INROCKUPTIBLES

Une oeuvre autobiographique d’une grande fraîcheur dont le charme tient à son naturel. L'HUMANITE

Le film doit aussi beaucoup à ses petites actrices, assez formidables. Leur justesse est notamment rendue possible par de longs plans-séquences où elles semblent oublier la caméra pour éprouver l’instant comme l’éprouvent leurs personnages. LIBERATION

C'est ainsi que le film parvient subtilement à débusquer une émotion pure : comment le deuil le plus brutal qui soit ne finira plus qu'à être un mauvais souvenir d'enfance, comme les autres, perdu dans la chaleur d'un été brûlant, comme les autres. PREMIERE

Carla Simón a le bon goût de rejeter le pathos pour privilégier les sensations de la fillette dans sa découverte de la forêt, dans ses relations conflictuelles ou complices avec sa nouvelle famille, puis dans l'acceptation du deuil et du chagrin. Une retenue qui se révèle très émouvante. TELERAMA

ete 931