• Plus vite on se quitte, plus vite on se retrouve. Prenez soin de vous, des autres, et à très bientôt !

Accueil>...>Prochainement>Et puis nous danserons

Et puis nous danserons

De Levan Akin, Suède/Géorgie/France, 2019, 1h53, VOSTF, avec Levan Gelbakhiani, Bachi Valishvili, Ana Javakhiskvili...

Merab s’entraîne depuis son plus jeune âge dans le cadre de l’Ensemble National Géorgien avec sa partenaire de danse, Mary. Son monde est brusquement bouleversé lorsque le charismatique Irakli arrive et devient son plus fort rival et son plus grand désir.

 

Si le scénario est très classique, la mise en scène des séquences de danse et d’amour emporte le morceau. LES FICHES DU CINEMA

Par la danse, habituel vecteur de liberté, s’exerce un système de contraintes ; par la danse s’exprimera l’affirmation de la singularité de Merad (le formidable acteur débutant Levan Gelbakhiani), tout à la fois humaine, artistique et sentimentale. La "vraie" danse en est différée, promesse d’un titre, pari sur l’avenir, mais ce premier long métrage constitue un bon échauffement, tout en légèreté, plein d’élans sincères et courageux. LES INROCKUPTIBLES

Tourné, pour ces raisons mêmes, dans des conditions difficiles par un fils de Géorgiens exilé en Suède, Et puis nous danserons brille d’abord par le récit, tout en exaltation juvénile, d’un premier amour. Puis bouleverse par l’évocation d’une impasse personnelle et politique, avec la révolte et la fuite à l’horizon. Une magnifique révélation. TELERAMA

Enraciné dans la banalité du quotidien et le carcan moral des anciens, Et puis nous danserons dessine le portrait rapproché d'une jeunesse impatiente de se libérer. LE MONDE

E TPUISNOUSDANSERONSIMAGE

prochainement