Accueil>...>Prochainement>Comme si de rien n'était

Comme si de rien n'était

De Eva Trobisch, Allemagne, 2018, 1h30, VO, avec Aenne Schwarz, Andreas Döhler, Hans Löw...

Avertissement : des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs

Janne est une femme moderne, éduquée, rationnelle, une femme qui réclame le droit d’être qui elle veut. Lors d'une réunion entre anciens camarades sa vie bascule. Mais elle va persister à faire semblant que tout va bien, refuser de se considérer comme une victime et de perdre le contrôle... jusqu’à quand ?

 

Avec un réalisme rare, la réalisatrice allemande Eva Trobisch décortique les conséquences insidieuses du déni. AVOIRALIRE.COM

Clinique et anti-romanesque, mais dépourvu du moindre cynisme, "Comme si de rien n’était" ressemble fort à une refloraison du cinéma allemand par la voie d’une jeune réalisatrice inconnue qui ne devrait pas le rester. LES INROCKUPTIBLES

Par des débuts très bien retenus la réalisatrice Eva Trobisch parvient à nouer un attachement au personnage et, de là, à soutenir notre attention. La comédienne Aenne Schwarz, incroyable mouvement qui modère, contribue en grand. L'HUMANITE

Le film ne juge ni n’assène aucune leçon. Il restitue, brillamment mais cliniquement, les effets d’une bombe à retardement. En roc se découvrant soudain friable, l’actrice Aenne Schwarz est impressionnante. TELERAMA

commesiderienimage

séances :

Mercredi 25/09 : 16h30
Vendredi 27/09 : 18h
Mardi 01/10 : 18h