Aurore

De Blandine Lenoir, France, 2017, 1h29, avec Agnès Jaoui, Thibault de Montalembert, Pascale Arbillot...

Aurore est séparée, elle vient de perdre son emploi et apprend qu’elle va être grand-mère. La société la pousse doucement vers la sortie, mais quand Aurore retrouve par hasard son amour de jeunesse, elle entre en résistance, refusant la casse à laquelle elle semble être destinée. Et si c’était maintenant qu’une nouvelle vie pouvait commencer ?

 

Cette évocation positive et lumineuse d'un épisode charnière de la vie des femmes constitue un vrai beau morceau d'optimisme dont il serait dommage de se priver. AVOIRALIRE.COM

Tranche de vie d’une quinquagénaire en pleine remise en question, merveilleusement incarnée par Agnès Jaoui, cette comédie réjouissante, mais aussi touchante, honore la solidarité féminine. LA CROIX

Il y a 17 ans, Agnès Jaoui tenait son plus beau rôle dans "Une femme d’extérieur", portrait d’une mère de famille qui s’émancipait sur le tard. Aurore est en quelque sorte son film jumeau, situé près de deux décennies plus tard. PREMIERE

Sans tomber dans le film à thèse, elle réussit une comédie insolite, pleine d'allant, où le moindre second rôle a de l'énergie ou de la tendresse à revendre. TELERAMA

S'il brille souvent par ses réparties qui font mouche, ses dialogues savoureux et ses situations gentiment cocasses, "Aurore" émeut surtout par sa capacité à aborder, par le truchement d’une caméra bienveillante, la question du corps d’une femme mûre, sa beauté et sa place dans la société. CRITIKAT.COM

(...) la réalisatrice n’hésite pas à puiser dans des références militantes et féministes pour dessiner une issue qui concerne moins Aurore que toutes les femmes (...). On aurait peut-être aimé que le film documente plus crûment la réalité économique et sociale de son héroïne, traitée de façon un peu trop légère. LE MONDE

aurore 1

prochainement